Allocution du ministre au lancement de la journée de consultation pour la coopération numérique en Afrique francophone

Publier le:

Madame la Ministre de l’Economie numérique et de la communication du Mali
Monsieur le Ministre des Affaires sociales et de la coopération
Monsieur le Ministre de la Justice et de la législation 
Monsieur le Ministre des PME
Monsieur le Ministre des de la Culture,
Monsieur le Représentant de l’OIF
Mesdames et Messieurs les représentants du corps diplomatique et consulaire,
Mesdames et Messieurs les représentants de la société civile, bénéficiaires directs et indirects du numérique,Mesdames et Messieurs les chefs de délégation,
Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs. 
Je voudrais ce matin, à l’entame de mon propos, vous souhaiter la bienvenue dans notre belle ville de Cotonou, Je souhaite particulièrement la bienvenue aux délégations étrangères qui ont fait le déplacement pour prendre part à cette journée de consultation pour la coopération numérique en Afrique Francophone. Mesdames et Messieurs Qu’ils vous souviennent que le 12 juillet 2018, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. António Guterres, a créé le Groupe de Haut Niveau sur la coopération numérique. Le but principal de ce groupe de haut niveau est de faire progresser les propositions visant à renforcer la coopération dans le domaine du numérique entre les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les organisations internationales, les milieux techniques et universitaires ainsi que les acteurs concernés. 
Par ailleurs, il a pour principale tâche de sensibiliser le public au pouvoir transformateur qu’ont les technologies numériques sur la société et l’économie et de nourrir le débat général sur les moyens de garantir un avenir numérique qui soit sûr et inclusif, dans le respect de toutes les normes applicables des droits de l’homme. En outre, il s’emploiera également à recueillir les vues et propositions des États Membres, des représentants des secteurs industriels concernés, de la société civile et des milieux universitaires du monde entier, par le truchement d’un processus de consultation rigoureux. Vous convenez  avec moi que dans l’aboutissement de ce processus, il est capital que l’écho des pays francophones qui connaissent actuellement  un grand saut technologique en matière de révolution numérique soit perçu.  C’est pourquoi, à l’instar du reste d’une Afrique francophone consciente du besoin de mutualiser ses efforts, le Bénin s’est engagé à accueillir  cette journée de consultation. Elle est le fruit d’une initiative co organisée par le Ministère de l’Économie Numérique et de la Communication,  le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération du Bénin avec le Groupe de Haut Niveau sur la Coopération Numérique et l’Organisation Internationale de la Francophonie afin que les acteurs issus de notre écosystème,  coopèrent de façon transversale, non seulement pour exploiter au mieux le potentiel du numérique sur les plans social et économique, mais également partager les bonnes pratiques afin de prévenir les risques éventuels qu’il peut présenter.  J’exprime ma gratitude envers tous les acteurs qui se sont impliqués de près ou de loin dans la tenue de la présente journée. Je remercie également les acteurs de l’industrie du numérique ici présents pour leur engagement et leur sens élevé, je dirais même aigu de responsabilité face aux enjeux que représente le numérique dans l’espace francophone.  Comme l’a dit le Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guteress «  l’ère du numérique met la communauté internationale face à des problèmes de sécurité d’équité et face à des questions liées aux droit de l’Homme » Il nous revient donc à nous membre de cette communauté de trouver les solutions adéquates. Chers participants, Lors de cette journée, vous aurez à suivre des communications sur des thématiques ayant trait aux enjeux  qu’implique la transformation numérique en Afrique Francophone et auxquels la coopération numérique s’avère être une réponse . De manière spécifique, la journée de consultation pour la coopération numérique en Afrique francophone servira à:
•    Recueillir les propositions des participants sur façon améliorer la coopération entre pays, secteurs d’activité et disciplines dans le domaine numérique ;
•    Favoriser les échanges et la création de nouveaux réseaux entre pays et parties prenantes dans le domaine numérique en Afrique francophone ;
•    Partager les bonnes pratiques entre pays et parties prenantes dans le domaine numérique en Afrique francophone. En définitive je retiens que cette journée nous permettra sans doute d’établir un rapport par lequel les acteurs apporteront une contribution de haut niveau sur les questions de coopération numérique. Vos contributions sont fortement attendues.  Je vous sais préparés à cet exercice et je n’ai nul doute que les différentes contributions de cette journée permettront d’avancer sur  les réflexions et de formuler des recommandations pertinentes.  Sur ces mots, je déclare ouvert la journée de consultation pour la coopération numérique en Afrique francophone.  Je vous remercie.