HackerLab 2021 : 20 équipes pour « la défense de l’empire de Nikki »

Publier le: 2021-11-11 14:57:54

Parakou accueille du 10 au 12 novembre 2021, la quatrième édition du HackerLab, organisée par l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) sur le thème « La défense de l’empire de Nikki » avec le choix de Séro Kpéra, une des figures emblématiques de l’histoire du Bénin, comme défenseur sur les visuels promotionnels de cette compétition dont le but est d’identifier les talents et compétences en matière de cyber sécurité et de lutte contre la cybercriminalité au Bénin.

Vingt (20) équipes composées de quatre (04) candidats chacune sont engagées pour cette édition du HackerLab dans la cité des kobourou, après la phase de préqualification qui s’est tenue du 20 Août au 20 septembre 2021.

La Stratégie Nationale de la Sécurité du Numérique, approuvée en conseil des ministres le 6 mai 2020, prévoit entre autres, le « Développement des compétences et de la culture de la sécurité numérique ». La mise en œuvre d’une telle stratégie demande un apport considérable en ressources humaines compétentes en cyber sécurité. Ce type de profil étant plutôt rare au Bénin, il est important de susciter une saine émulation entre les talents du secteur à travers ce type de compétition.

Pourquoi Parakou ?

Ville phare du septentrion du Bénin, Parakou a été choisie pour abriter la quatrième édition du HackerLab car étant la grande ville la plus proche de la commune de Nikki, légendaire cité impériale des cavaliers Baribas. Par cette mobilisation du 10 au 12 novembre 2021, l'ANSSI compte faire du HackerLab, un canal d’accélération de la diffusion de la culture de la sécurité numérique au niveau décentralisé.

Qu’il y-a-t-il au menu du HackerLab 2021 ?

Cette année, le HackerLab innove à la fois sur l’aspect technique et organisationnel :

  • L’introduction de l’« attaque-défense »  au cours duquel les candidats apprendront à exploiter les vulnérabilités des machines des équipes concurrentes tout en défendant la leur pendant 48h non-stop. Ce mode de compétition est une première dans la sous-région et démontre les capacités techniques des membres de l’ANSSI au vu de la complexité de l’implémentation de ce type d’épreuve. L’objectif est la mise en situation des candidats face à des épreuves issues d’incidents réels afin de tester leurs capacités en gestion d’incidents de sécurité informatique ;
  • L’organisation et la tenue de l’évènement hors du Grand -Nokoué et le choix d’une thématique portant sur un des plus majestueux royaumes qu’est connu le Bénin : celui de Nikki, ceci afin de renouer les candidats à l'histoire et de valoriser la diversité culturelle du Bénin.
  • L’inclusion du genre féminin afin de susciter les vocations dans le domaine de la sécurité informatique et ainsi servir d’inspiration pour la jeunesse afin qu’elle embrasse les métiers du numérique. Dix-sept (17) jeunes femmes participent à cette édition du HackerLab qui rassemble ;
  • L’inclusion des jeunes talents vivant hors du Grand-Nokoué pour prôner une mixité et une diversité inclusive de tous à l’échelle nationale. 

Bilan des précédentes éditions du HackerLab

Depuis 2017, le HackerLab a permis de révéler de nombreux talents béninois en sécurité informatique qui font aujourd'hui la fierté du pays sur le plan international.

La compétition a également permis aux lauréats et participants de s’épanouir dans la culture de la sécurité informatique par la création de diverses communautés en cyber sécurité et dans le numérique. Toute chose qui favorise les échanges d’idées, de partage d’expériences et d’informations pour un cyberespace national sécurisé.