« Et si on parlait numérique ? » : Ouanilo MEDEGAN FAGLA expose les piliers de l’enracinement de la cybersécurité au Bénin

Publier le: 2021-08-02 09:14:19

Le Learning Lab du Ministère du Numérique et de la Digitalisation a accueilli le jeudi 29 juillet 2021, la rencontre entre les journalistes spécialistes du numérique et M. Ouanilo MEDEGAN FAGLA, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI).

Les échanges ont porté d’une part, sur le classement du Bénin dans le rapport 2020 du Global Cybersecurity Index (GCI) et, les reformes et actions entreprises par le gouvernement pour transformer le Bénin en une destination sûre en matière de cybersécurité. 149ème en 2017, 80ème en 2018, le Bénin se classe 56ème sur 194 pays en 2020. Produit et publié par l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), cet indice composite sert à analyser l'engagement des États en faveur de la cybersécurité et la sensibilisation de leurs populations en la matière. En plus de sa progression dans le classement international, le Bénin se fait remarquer à l’échelle continentale, passant de la 33ème place en 2017 à la 8ème place en 2018, puis 6ème sur les 44 pays africains évalués en 2020.

Face à une audience désireuse de comprendre ce qui a valu au Bénin, cette percée au classement de l’IUT, M. Ouanilo MEDEGAN FAGLA, a passé en revue toutes les réformes et actions mises en œuvre depuis quelques années par le gouvernement du Bénin à savoir :

  • L’adoption et la promulgation de la loi N° 2017-20 portant code du numérique en République du Bénin ;
  • La création du bjCSIRT, l’équipe gouvernementale de réponse aux incidents de sécurité informatique ;
  • L’élaboration et l’adoption de la Stratégie Nationale de Sécurité Numérique

Concernant la Stratégie Nationale de Sécurité Numérique, le Directeur Général de l’ANSSI, a indiqué que les premiers projets mis en œuvre, portent déjà leurs fruits. Il a cité, entre autres :

  • L’admission du bjCSIRT au sein du Forum mondial des équipes de réponse aux incidents de sécurité informatique (FIRST) ;
  • Le renforcement des capacités de diverses cibles dont les magistrats ;
  • La sensibilisation à la cybersécurité ;
  • L’évaluation de la maturité et des capacités nationales en matière de cybersécurité (CMM) par des experts de la Banque mondiale ;
  • L’obtention du statut de membre observateur de la Convention de Budapest sur la cybercriminalité.

Les journalistes satisfaits de la séance, repartent plus informés sur ce qui se fait en matière de cybersécurité au Bénin. Ils ont également profité de l’occasion pour jeter les bases d’un réseau des journalistes béninois spécialistes du numérique.

Retrouvez les photos officielles de la cérémonie sur le compte Flickr du Ministère du Numérique et de la Digitalisation à l’adresse è https://flic.kr/s/aHsmWiKTj4